Conakry : un dernier et vibrant hommage à Hadja Nounkoumba, sœur du président Sékou Touré

83

Décédée il a quelques jours à Rabat, au Maroc, Madame Chérif Hadja Nounkoumba Touré, la sœur cadette du premier président guinéen a reçu un dernier et vibrant hommage mercredi 4 juillet dans la salle des congrès du palais du peuple de Conakry.

Lors de ce symposium, amis, parents et connaissances ont fait des témoignages sur la vie de Hadja Nounkoumba Touré. .

Dans un témoignage plein d’émotion, l’ancienne secrétaire exécutive de la Mano River union, a relaté comment elle a connu la défunte: « J’ai rencontré pour la première fois Hadja Nounkouma Touré en 1976. J’attendais d’être reçue par le président Ahmed Sékou Touré qui m’avait convoquée et j’étais dans la salle d’attente quand Hadja Nounkoumba et Hadja Dimini Saran sont arrivées dans ce salon. Hadja Dimini Saran a dit au Président Sékou Touré, pourquoi arrêter Malik Kébé ? Tu veux gâter nos relations avec cette communauté? Je rentre à la maison, avant mon retour, je veux que Malick Kébé soit libéré. Elle s’est levée, elle est sortie. Hadja Nounkoumba a dit à son frère, en malinké tu as entendu non ? C’est la première fois que j’ai vu Hadja Nounkoumba. J’entendais parler d’elle, mais je ne l’avais jamais vue auparavant. Quand je l’ai revue, c’était 10 ans plus tard après le décès du Président Ahmed Sékou Touré. J’ai eu une interview à la radio que Hadja a suivi. Je suis venue chez elle et elle m’a dit en malinké, n’naden, c’est toi qui parlait à la radio ? J’ai dit oui. Elle dit tu as bien parlé. Depuis ce jour jusqu’à 2008 j’essayais de me rapprocher de Hadja pour mieux la connaitre mais aussi pour garder le souvenir du Président Ahmed Sékou Touré à qui elle ressemblait énormément. J’ai eu le privilège d’être reçue par Aminata Touré au Maroc avec mon époux malade. Et à notre retour, je ne sais pas le compte-rendu que Ami à fait à Hadja Nounkoumba. Mais je suis allée la saluer, elle m’a dit que N’na tôkhôman m’a dit que tu t’occupes de ton mari comme si c’est ton enfant, il faut continuer. De ce jour jusqu’à 2017, à chaque mois de Carême, Hadja Nounkoumba envoyait les déjeuners chez mon mari, même quand elle était absente de Conakry. En 2013, elle m’a appelée pour me dire en malinké « N’naden, M’bara n’natôkhôman karifa ila »(ma fille, je te confie l’homonyme de ma mère. Je lui ai dit : Tante, il faut nous confier l’une à l’autre, elle a dit non, c’est toi la plus âgée, tu vas prendre soin d’elle », a témoigné Hadja Saran Daraba Kaba devant une assistances médusée.

Aminata Touré, nièce de la défunte et fille l’ancien président Ahmed Sékou Touré, a vanté les mérites de sa tante qu’elle qualifie de source d’inspiration.

« Au nom de tous les enfants de Hadja Nounkoumba Touré, je remercie tous ceux qui se sont déplacés aujourd’hui pour faire des témoignages et lui rendre hommage. Surtout je m’adresse à mes frères et sœurs, Hadja Nounkoumba Touré était une référence et nous devons continuer à nous inspirer  d’elle, elle nous a donné la force, elle nous a appris l’humilité, elle nous a appris le respect des grandes personnes. J’ai grandi avec Hadja Nounkoumba, elle est ma mère, mon père, elle était tout pour moi. Je me rappelle et je me rappellerai de tous les conseils qu’elle me donnait, et je m’efforcerai de mériter sa confiance qu’elle avait placée en moi. Elle refusait que la voiture nous dépose pour amener ses repas, on se suivait en queue de route, mes cousines et moi pour aller déposer dans toutes les familles. Merci Hadja, merci de nous avoir enseigné le respect, l’humilité, nous ne t’oublierons jamais. Elle est restée humble, digne jusqu’à la dernière minute. Nous essayerons de te ressembler. Hadja Nounkoumba est décédée comme elle a vécu, dans le calme, dans la sérénité. Un jour, elle m’a récité le sourate Yassine entièrement. Ça veux dire, à 87 ans, elle était capable de mémoriser un livre, elle était d’une intelligence hors pair », a dit Aminata Touré.

Agée de 89 ans, Hadja Nounkoumba Touré a, après tous ces honneurs reçus à ce symposium, été inhumée aux cimetières Cameroun.

Thierno Sadou Diallo

Mediaguinee.org

Advertisements

LEAVE A REPLY