Côte d’Ivoire: les visites se succèdent au domicile de Simone Gbagbo libérée

21

Par RFI

Voilà une semaine que Simone Gbagbo est sortie de prison, bénéficiant – comme 800 autres concitoyens – de la grâce présidentielle accordée par le président Ouattara à la veille de la fête nationale. Depuis un retour triomphal chez elle mercredi l’ex-première dame n’a pas eu beaucoup de moment de répit.

« Elle va bien, elle est très heureuse d’être de nouveau chez elle et libre », vous assure son entourage tout en prenant bien garde de ne pas en dire trop sur l’intimité et le quotidien de l’ex-première dame de Côte d’ivoire. Simone Gbagbo, depuis l’émotion de retrouvailles avec ses proches, n’a pas encore eu trop le temps de souffler dans sa résidence de Riviera Cocody.

Les visites de courtoisie, amicales, militantes se sont enchaînées, Jean-Louis Billon diligenté par le PDCI, l’hommage – hier – au journaliste Paul Dokoui mort en exil, des délégations étrangères du Cameroun, du Nigeria… L’ex-pensionnaire de l’Ecole de gendarmerie où elle était incarcérée depuis 2015 devrait prochainement quitter Abidjan pour retrouver son cercle intime sans doute à Moossou, son village.

Quid des projets politiques ? De la réunion du FPI, durablement séparé dans un schisme mortifère ? A ces questions on vous répond que Simone Gbagbo n’a encore rien arrêté, surtout que ce sont les instances dirigeantes du parti qui déterminent la stratégie mais, qu’en tout état de cause, depuis le 6 août dernier, il faut réunir et concentrer les intelligences et ne fermer la porte à personne. La porte de Simone Gbagbo est visiblement ouverte à presque tous depuis une semaine.

Advertisements

LEAVE A REPLY