Exclusif – Cheikh Tidiane Gadio n’a pas été jugé ce lundi

20

Ce lundi 18 décembre, Cheikh Tidiane Gadio, poursuivi par la justice américaine pour corruption et blanchiment présumés, devait être jugé devant un tribunal de New York (voir photos). C’est la décision qu’avait retenue le juge en charge de son dossier après l’avoir assigné à résidence, après quelques jours de détention.

Seneweb a appris de bonnes sources que le procès n’a pas eu lieu ce lundi, comme prévu. Et pour cause. Jeudi dernier, les avocats de l’ancien ministre des Affaires étrangères ont introduit un recours pour pouvoir rencontrer leur client (voir document).

Le juge a accédé à leur requête, d’après une de nos sources. Qui précise que Gadio devait voir ses avocats ce lundi de 9 heures à 15 heures (14h à 19h Gmt), initialement retenu pour son procès. Et pour ce faire, souligne notre interlocuteur, l’ancien ministre devait être accompagné par ses conseils, à l’aller comme au retour, de sa maison de Maryland, où il est assigné à résidence, au cabinet de ses avocats à Washington.

Parmi les restrictions imposées par le juge qui lui a accordé la liberté provisoire, figurait, en plus du port du bracelet électronique, l’interdiction de rencontrer ses avocats. Une mesure levée donc en attendant que soit fixée une nouvelle date pour le procès de l’ancien chef de la diplomatie sénégalaise.

Seneweb est en train de suivre de très près ce dossier pour savoir ce qui est ressorti de la rencontre entre Gadio et ses avocats et la suite qui sera donnée à cette affaire.

Cheikh Tidiane Gadio a été arrêté le 17 novembre dernier à New York. Il est accusé d’avoir poussé une entreprise chinoise, qui voulait faire des affaires au Tchad, à verser un pot-de-vin de 2 millions de dollars (1,2 milliard de francs Cfa) au Président tchadien, Idriss Déby.

Pour son implication présumée dans ce dossier, l’ancien ministre aurait, d’après la justice américaine, touché 400 mille dollars (près de 250 millions de francs Cfa). Gadio a nié les faits. Défendant que ce montant représente la contrepartie d’une mission accomplie par son cabinet.

Source : Seneweb

LEAVE A REPLY