FATICK : DES BREBIS, CHÈVRES ET FOYERS AMÉLIORÉS À DES MÉNAGES VULNÉRABLES

145

(APS) – L’antenne régionale du Programme de renforcement de la résilience à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle au Sahel (P2RS) a remis, mercredi à Fatick, 100 brebis, 21 chèvres et des foyers améliorés aux ménages vulnérables de six communes de la région, a constaté l’APS.

Les brebis et chèvres ont été remises à six communes enrôlées par le programme au niveau de la région, a dit Mamadou Camara, le chef d’antenne du P2RS au terme de la cérémonie.

Les neuf communes prioritaires du programme 2016-2017 sont Mbar, Colobane (départ. Gossas), Diossong, Niassène, Djilor, Dionewar (départ. de Foundiougne), Mbellacadio, Niakhar, Fimela (départ. de Fatick).

Mamadou Camara a expliqué qu’à travers ce don, le P2RS apporte ainsi sa contribution au programme d’autosuffisance en moutons de Tabaski, mais aussi accompagne les ménages vulnérables. Ces stratégies “vont permettre de saturer ces zones en moutons et d’améliorer les revenus des populations, particulièrement des femmes et des jeunes’’, a estimé le chef d’antenne régionale du P2RS.

Le Programme de renforcement de la résilience à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle au Sahel envisage également d’élargir son intervention à d’autres communes de la région. “Plus de 50% des bénéficiaires’’ de ce programme sont également enrôlés par les bourses de sécurité familiale, a souligné Mamadou Camara. Il indique que toutes ces actions entrent en parfaite “ligne dans la convergence des moyens de subsistance des populations’’.

“Un ménage qui dispose d’une bourse familiale de 25 mille francs par mois, des brebis, des chèvres et foyers améliorés va renforcer ses capacités de résister aux chocs climatiques’’, a-t-il déclaré.

Outre la remise des animaux, le P2RS a également distribué 100 foyers améliorés en collaboration avec le Service des eaux et forêt. Le chef d’antenne du Programme de renforcement de la résilience à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle au Sahel (P2RS) précise que “ces foyers rentrent dans le cadre de la préservation des ressources naturelles, pour éviter les coupes de bois au niveau des forêts’’.

La cérémonie de remise de bétail a été suivie par la réception provisoire des locaux du P2RS, logés à la Direction du développement rural (DRDR) de Fatick. L’infrastructure a été financée par la Banque africaine de développement (BAD), à hauteur de 19, 5 millions francs CFA.


LEAVE A REPLY