Fatick : Plus de 3000 élèves de CM2 sans extrait de naissance (IA)

73

Plus de 3 000 élèves en classe de CM 2 ne disposent pas encore d’extraits de naissance, a indiqué l’Inspecteur d’académie de Fatick Mamadou Niang.

“Pour ce qui concerne Fatick, il y a plus de 3000 élèves qui sont dans cette situation et nous devons prendre des mesures urgentes allant dans le sens de régler ce problème”, a dit M. Niang.

Il s’exprimait dans un entretien accordé à des journalistes au terme d’un comité régional de développement (CRD) portant sur l’élaboration d’une matrice d’actions prioritaires complémentaires du PUMA.

“Toutes les zones de la région sont touchées. Nous constatons que les quatre IEF de la région que sont Fatick, Dioffior, Gossas et Foundiougne ne sont pas épargnées par ce problème d’élèves qui ne disposent pas d’extraits. C’est un problème assez global aussi bien à Fatick qu’au niveau national”, a-t-il souligné.

“Il n’y a pas une Inspection de l’Education et de la Formation (IEF) qui est épargnée. Toutes les IEF sont concernées et presque toutes les écoles élémentaires sont touchées par ce problème”, a-t-il insisté.

“C’est pourquoi, a-t-il estimé, c’est une urgence d’en parler, c’est l’occasion de lancer un appel aux maires, aux parents d’élèves, à la communauté éducative pour qu’on ne se retrouve plus dans des situations où un élève ne peut faire un examen scolaire parce qu’il n’a pas d’extrait de naissance”.

“C’est une règle applicable connue de tous mais par laxisme ou par négligence, les parents ne déclarent pas leurs enfants à l’état civil”, a-t-il déploré.

“Maintenant pour éviter d’en arriver à cette étape, il faut prendre des mesures en amont en incitant les parents d’élèves à déclarer leurs enfants à la naissance à l’état civil, (en exigeant) à l’inscription des élèves au CI que l’enfant présente un extrait pour pousser les parents à déclarer leurs enfants”, a-t-il suggéré.

“Nous lançons aussi un appel aux maires, aux collectivités locales. Nous allons aussi mener des activités de sensibilisation, en nous appuyant sur les leaders d’opinion et faire en sorte que le problème soit résolu”, a dit l’IA.

Le gouverneur de la région de Fatick, Souleymane Ciss a promis d’organiser prochainement un Comité régional de développement spécial consacré à ce problème avant les examens de fin d’année.

Leave a Reply