Fatick : Plus de deux milliards injectés dans la campagne arachidière (DRDR)

153

Le directeur régional du développement rural (DRDR) Mamadou Badiane a soutenu dimanche que 12.095 tonnes de graines et de semences ont été collectées à ce jour à Fatick dans le cadre de campagne de commercialisation, représentant plus de deux milliards de francs Cfa.

’’Ce cumul enregistré depuis le 1er décembre date du démarrage de cette campagne fait état de 12.095 tonnes collectées soit 9.977 tonnes de graines destinées aux huileries et 2.118 tonnes de semences écrémées et certifiées’’, a déclaré M. Badiane dans un entretien accordé à l’APS.

’’Ceci correspond à un montant de 2.582.919.555 francs CFA injectés dans la campagne soit une hausse de 43% des montants injectés par rapport à la semaine précédente et une hausse de 857 millions de francs CFA par rapport à la campagne précédente à la même période’’, a-t-il ajouté.

S’appuyant sur le dernier rapport hebdomadaire d’évaluation de la campagne de commercialisation arachidière, en date du 20 février, le DRDR a soutenu qu’elle se déroule bien dans l’ensemble de la région de Fatick comme en atteste ces quantités de graines achetées mais aussi les achats de semences.

Il a expliqué que dans le cadre de la en campagne en cours, la plus grande quantité de graines d’huilerie a été collectée dans la région au niveau du département de Foundiougne avec 6.848 tonnes sur les 9.977 tonnes collectées à cette date.

’’Cette collecte, a-t-il précisé, est assurée principalement dans ce département par quatre opérateurs privés stockeurs autour de 30 points de collecte fonctionnels’’.

Le DRDR a par ailleurs indiqué que pour l’huilerie, à ce jour, sur 150 points de collecte agréés, seuls 43 sont fonctionnels dans la région et sur 79 opérateurs agréés, seuls 12 opérateurs sont sur le terrain, soit à un taux de 15%.

Selon lui, la faible présence des opérateurs sur le terrain pourrait s’expliquer par le fait que beaucoup d’entre eux n’ont pas l’assise financière qu’ il faut pour entrer convenablement dans cette campagne.

’’En effet, dit-il beaucoup d’opérateurs ont des dettes auprès des banques engagées dans la campagne’’.

Leave a Reply