Foundiougne : Plus de 255 millions pour le financement de 146 projets individuels et collectifs

239

Au total 146 projets individuels et collectifs d’acteurs économiques du département de Foundiougne vont bénéficier d’un financement d’un montant de 255. 488. 690 francs CFA dans le cadre des Bourses territoriales pour un Sénégal émergent (BT/PSE), a appris l’APS.

Cet acquis a été possible grâce à un partenariat entre le Conseil départemental de Foundiougne, l’Agence de développement local (ADL) et le Crédit mutuel du Sénégal (CMS), matérialisé samedi par la signature d’une convention tripartite entre ces structures sous la présidence du préfet dudit département, Pape Gorgui Mbaye.

Le président du Conseil départemental de Foundiougne, Moustapha Mbaye, le directeur général de l’ADL, Malal Camara et du directeur zone centre du CMS, Waly Ndour, ont ainsi procédé à la remise symbolique d’attestation de financement aux bénéficiaires.

“Grâce au lancement de ce programme avec nos partenaires, nous allons financer 146 projets sélectionnés pour un montant de 255 488 690 francs CFA. Sur ce montant le Conseil départemental va mobiliser 17 316 708 francs CFA alors que l’ADL prendra en charge 21 164 866 francs CFA et le reste du financement est supporté par le CMS’’, a précisé Moustapha Mbaye.

“Nous sommes contents de cette première tranche de financement en faveur des jeunes et des femmes détenteurs de projets et ne disposant pas de moyens”, a-t-il ajouté, appelant les bénéficiaires “à travailler et rembourser les prêts octroyés conformément à leurs engagements”.

“La pérennisation de ce programme dépend du respect de vos engagements notamment du remboursement. Ces fonds sont à rembourser, il s’agit d’un prêt que le CMS a bien voulu vous accorder avec la garantie de l’ADL et du Conseil départemental par le moyen de la bourse”, a rappelé M. Mbaye aux bénéficiaires.

Le directeur de l’ADL, Malal Camara a expliqué qu’avec ce programme BT/PSE, l’agence de manière concrète et très pratique, soutient “la vision du chef de l’Etat qui entend faire de 2018, une année sociale”.

“A travers ce dispositif, nous allons réussir, ensemble, à fixer les jeunes dans le terroir. A travers ce dispositif, nous parviendrons à cultiver chez les jeunes, l’esprit d’entreprenariat et la culture de l’auto-emploi”, a ajouté M. Camara.

Pour sa part, le directeur zone centre (Fatick, Kaolack, Kaffrine) du Crédit mutuel du Sénégal (CMS), Waly Ndour a pris l’engagement de démarrer les opérations de financements des bénéficiaires dès le 12 mars prochain. Les financements varient de 700 000 francs CFA à 5 millions de francs CFA, a précisé à l’APS, un des bénéficiaires.

Advertisements

LEAVE A REPLY