GAMOU 2018 : En route vers Médina Baye, Kaolack

88

 

La célébration de l’anniversaire de la naissance du prophète Mohamet (PSL), communément appelé « Mawloud » ou « Gamou » au Sénégal est devenu un évènement national et figure en très bonne place sur le calendrier culturel et religieux du Sénégal. La mobilisation est telle que le lendemain est férié pour les travailleurs de l’administration et du privé. Les foyers religieux musulmans du pays quelque soit leurs tailles grouillent de monde. Durant toute la nuit, des érudits racontent la vie et l’œuvre du sceaux des prophètes, Mohamet (PSL). Il en est ainsi à Tivaoune, Thiès, Ndiassane, Touba, et surtout à Kaolack où le pôle d’attraction est Médina Baye. Ici se donnent rendez-vous des disciples de Cheikh Ibrahima NIASSE dit « Baye » venant des différentes régions du monde par terre, air et mer. Au niveau du Sénégal, ils viennent du Saloum, du Sine, du Rip, du Djolof, du Baol, du Ndoucoumane, etc, à pieds, en charrettes, en voitures et même par pirogue.

Ces derniers sont les talibés des Iles du Gandoul venant de Djirnda, Diamniadio, Baout, Félir, Rofangué, Fayaco et autres qui rallient Kaolack par le bras de mer, le Saloum. Premier point rassemblement : Foundiougne pour se ravitailler en nourriture et carburant. Au niveau de Lyndiane, le compte est fait pour s’assurer que tout le monde est là. Et puis cap sur Kaolack. Ce sont ainsi des milliers d’hommes, de femmes et de jeunes filles et garçons qui, des heures durant dans des pirogues motorisées vont répondre à l’appel de Baye pour célébrer le Mawloud. Certains en débarquant à Foundiougne prennent les taxis urbains. D’autres ressortissants desdites îles vivant surtout à Dakar et Mbour empruntent la Nationale Une.

Qu’est ce qui explique cette ferveur, cet engouement de ces insulaires vers Médina Baye ? On le doit en grande partie au Cheikh Babacar SARR qui, aujourd’hui repose dans son mausolée à Foundiougne sur instruction de Baye NIASSE. Qui est Cheikh Babacar SARR ?

Alioune LOUM, ndouckou@gmail.com

 

Advertisements
SHARE

LEAVE A REPLY