Immunité diplomatique utilisée dans le trafic de sang humain et d’agents pathogènes pour un programme militaire secret

19

Au début de cette année, 21WIRE publiait les récents rapports de la journaliste Dilyana Gaytandzhieva présentant en détail d’importantes installations  d’armements biologiques et chimiques basées à l’Etranger : en Europe de l’Est, Asie Centrale et à Porton Down au Royaume-Uni.

Sa dernière enquête porte sur les activités du laboratoire biologique du Pentagone  situé à Tbilissi, capitale de la République de Géorgie, elle nous révèle un trafic “ de sang humain et d’agents pathogènes pour un programme militaire secret sous couvert d’immunité diplomatique .”

 Note de l’Editeur: Un rapport spécial et un aperçu du film documentaire diffusé sur la première chaîne  de Al Mayadeen TV –  le voir dans la version en langue arabe  21WIRE envisage de publier une série de rapports spéciaux sous forme de vidéos  en langue anglaise sur 21st Century Wire et sur 21WIRE.TV.

 par Dilyana Gaytandzhieva 

RAPPORT SPECIAL

L’ambassade des Etats-Unis à Tbilisi transporte du sang humain congelé et des agents pathogènes sous couvert de cargaison diplomatique pour  un programme militaire secret des Etats-Unis. Des initiés Géorgiens m’ont communiqué suite à une fuite, des documents internes impliquant des diplomates américains dans le transport et l’expérimentation d’agents pathogènes  sous couverture diplomatique.  Selon ces  documents, des scientifiques du Pentagone ont été déployés en République de Géorgie et ont reçu l’immunité diplomatique pour effectuer des recherches sur les maladies mortelles et les insectes piqueurs au Centre Lugar  – le laboratoire biologique du Pentagone à Tbilissi, capitale de la Géorgie.

Cette installation militaire est l’un des nombreux laboratoires biologiques du Pentagone dans 25 pays à travers le monde. Ils sont financés par l’Agence de réduction de la menace pour la Défense – en Anglais « the Defense Threat Reduction Agency (DTRA) »- dans le cadre d’un programme militaire de 2,1 milliards de dollars – Programme de coopération pour l’engagement biologique –  en anglais  «  Cooperative Biological Engagement Program (CBEP) ». Ils sont situés dans des pays de l’ex- Union Soviétique comme la Géorgie et l’Ukraine, le Moyen-Orient, l’Asie du Sud-Est et l’Afrique.

Au lieu d’investir dans la santé de ses propres citoyens, le gouvernement américain a dépensé 161 millions de dollars de l’argent des contribuables américains au Centre Lugar de Tbilissi pour la recherche à l’Etranger sur les maladies mortelles et les insectes piqueurs. (©Al Mayadeen TV)

Au lieu d’investir dans la santé de ses propres citoyens, le gouvernement américain a dépensé 161 millions de dollars de l’argent des contribuables américains au Centre Lugar de Tbilissi pour la recherche à l’Etranger sur les maladies mortelles et les insectes piqueurs. (©Al Mayadeen TV)

L’installation secrète est située à seulement 17 km de la base aérienne militaire américaine Vaziani à Tbilissi, la capitale de la Géorgie.

L’installation secrète est située à seulement 17 km de la base aérienne militaire américaine Vaziani à Tbilissi, la capitale de la Géorgie.

Le laboratoire biologique du Pentagone est placé sous haute surveillance.  Tous les passants sur un rayon de 100m sont filmés bien que le laboratoire biologique militaire soit basé dans un quartier résidentiel.

trafic 3 20181004

Je suis filmée par des agents de sécurité en train de parler à des résidents locaux dans la rue près du laboratoire biologique du Pentagone et je veux savoir pourquoi ils me filment. (©Al Mayadeen TV)

Je suis filmée par des agents de sécurité en train de parler à des résidents locaux dans la rue près du laboratoire biologique du Pentagone et je veux savoir pourquoi ils me filment. (©Al Mayadeen TV)

Les agents de sécurité m’avertissent que si je n’obtempère pas, refuse de montrer mon passeport et ne quitte pas cet endroit, je serai arrêtée. Ma demande officielle auprès du Centre Lugar  pour accéder au laboratoire et y mener des entretiens a également été rejetée.

trafic 5 20181004

***

Expériences secrètes de nuit

Cependant, j’y retourne la nuit alors que le laboratoire semble encore en activité. Peu importe la distance, l’air est chargé d’odeur de produits chimiques. La nuit, cette odeur provenant du Centre Lugar est propagée par le vent vers la zone résidentielle. Les habitants du quartier Alexeevka, où se trouve le laboratoire, se plaignent que des produits chimiques dangereux sont secrètement brûlés la nuit et que des déchets dangereux sont déversés via les canalisations du laboratoire dans la rivière proche.

.

 

Quelques heures plus tard, le véhicule diplomatique est toujours dans le parking du Centre Lugar. Il y a une forte odeur de produits chimiques dans la région. (©Al Mayadeen TV)

Les résidents se plaignent de maux de tête constants, de nausées, d’hypertension artérielle et de vertiges lorsque les produits chimiques sont brûlés la nuit dans le laboratoire situé à quelques centaines de mètres de leur domicile.

“Il y a une fumée – noire, rouge, verte la nuit ou surtout tôt le matin vers 3, 4 heures du matin. Même les poules sont mortes.  Ils ont installé un gros tuyau souterrain et l’ont raccordé aux égouts. Cette odeur vient de là. Ça sent les œufs pourris et le foin en décomposition. L’odeur est vraiment mauvaise et le vent la propage dans différentes directions “, déclare Eteri Gogitidze qui vit dans un immeuble à proximité du laboratoire.

“J’ai une maladie de la thyroïde. Il y a des familles de trois personnes dans le quartier et toutes les trois ont une maladie de la thyroïde. Ils disent que c’est à cause du laboratoire”, explique Eteri Gogitidze du quartier Alexeevka où se trouve le laboratoire. (©Al Mayadeen TV)

“J’ai une maladie de la thyroïde. Il y a des familles de trois personnes dans le quartier et toutes les trois ont une maladie de la thyroïde. Ils disent que c’est à cause du laboratoire”, explique Eteri Gogitidze du quartier Alexeevka où se trouve le laboratoire. (©Al Mayadeen TV)

Albert Nurbekyan, qui vit à environ 300 m du laboratoire, montre les quatre cheminées du Centre Lugar qui dégagent de la fumée la nuit. (©Al Mayadeen TV)

Albert Nurbekyan, qui vit à environ 300 m du laboratoire, montre les quatre cheminées du Centre Lugar qui dégagent de la fumée la nuit. (©Al Mayadeen TV)

“Parfois, le vent dégage une odeur d’œufs pourris. Réveillée tôt un matin, j’ai remarqué  la fumée violette provenant du laboratoire. La nuit, ils laissent sortir la fumée pour que les gens ne voient pas. Pourquoi la nuit, que nous cachent-ils ?, nous demande-t-il et nous fait état ensuite d’un autre fait inquiétant : ” Il y a de grands tuyaux en plastique bleu le long de cette rue (celle du laboratoire) et de là,  tout va vers la rivière qui est à 3-4 km. Non seulement ils polluent notre air, mais ils empoisonnent aussi notre eau.”

Lu ici

Advertisements

LEAVE A REPLY