Incidence du paludisme : Passy et Sokone affichent les taux plus élevés à Fatick

89

Les districts sanitaires de Passy et Sokone ont enregistré en 2017 les taux d’incidence du paludisme les plus élevés de la région médicale de Fatick, a révélé lundi le responsable du bureau de lutte contre le paludisme de ladite région médicale, Thiabba Sow.

’’Le district de Passy, avec un taux d’incidence de 23 cas pour 1000 habitants et celui de Sokone avec 15 cas pour 1000 habitants, sont en 2017 les plus touchés dans la région’’, a-t-il déclaré lors de la cérémonie de lancement du Plan d’accélération de lutte contre le paludisme de la zone centre (Fatick, Kaolack, et Kaffrine).

Cette situation s’explique par la ’’forte végétation et l’humidité’’ dans ces deux zones du département de Foundiougne, a-t-il expliqué. Il a souligné qu’il existe dans ces deux zones, ’’des forêts, des marigots, des cours d’eau, une végétation et un climat comparable à celui de la Casamance’’.

D’après lui, dans le cadre de l’exécution de ce plan d’accélération, il est prévu une série d’activités dont la formation des prestataires, des activités de sensibilisation sur les nouvelles directives de lutte contre le paludisme et la mise en place d’une stratégie de sensibilisation et de communication pour impliquer tous les acteurs et partenaires.

’’Un accent particulier sera mis sur les districts sanitaires de Passy et Sokone où la région a connu plus de cas de paludisme’’, a-t-il précisé.

Il a toutefois indiqué que les tendances sont bonnes depuis quatre ans dans l’ensemble de la région. ’’On a constaté que les cas de paludisme diminuent d’année en année et même le taux d’incidence évolue positivement’’, s’est-il félicité.

Le taux d’incidence du paludisme est passé il y a quelques années en moyenne de ’’30 cas pour 1000 habitants à 2 cas pour 1000 habitants en 2017’’. ’’Donc, nous croyons que nous pouvons atteindre dans le cadre de l’exécution de ce plan d’accélération la pré-élimination de cette maladie dans la région avec le concours de tous les acteurs et des partenaires’’, a-t-il soutenu.

Il a indiqué que 4487 cas de paludisme ont été détectée en 2017 dans la région, les localités les plus touchées étant Passy et Sokone.

Leave a Reply