Le cri de cœur de Buhari face au massacre des Rohingyas

36

La situation des musulmans Rohingyas s’est invitée lors de l’Assemblée Générale de l’Onu, ce 19 septembre à New York. Le président Nigérian Buhari a dans son discours condamné le « nettoyage » ethnique et comparé la crise du Myanmar à la Bosnie et au génocide du Rwanda.

« Nous sommes désormais confrontés à une situation humanitaire accablante et des droits de l’homme bafoués au Yémen et plus tragiquement dans l’État de Rakhine au Myanmar. La crise du Myanmar rappelle très bien ce qui s’est passé en Bosnie en 1995 et au Rwanda en 1994. La communauté internationale ne peut pas garder le silence et ne pas condamner l’horrible souffrance causée par ce qui semble être, de toute évidence, un programme d’État de dépeuplement brutal et arbitraire des régions habitées par les Rohingyas au Myanmar sur la base de l’origine ethnique et de la religion. Nous approuvons pleinement l’appel du secrétaire général vis-à-vis du gouvernement birman afin de faire cesser ce nettoyage ethnique continu et d’assurer le retour en toute sécurité et dans la plus grande dignité des Rohingyas déplacés ».


LEAVE A REPLY