Macky Et Les Armes : Une Vocation Ratée Ou Une Volonté De Faire Peur

47

Régulièrement attaqué par ses détracteurs qui trouvent qu’il est en train de faire du Sénégal une dictature, le président SALL ne fait rien pour prouver l’opposé. Au contrairement, en plus de faire du recrutement des forces de l’ordre une exigence et leur équipement une priorité, Macky SALL a la fâcheuse tendance de se montrer en public manipulant des armes.

Président ce weekend la journée des Forces Armées, Macky SALL a encore récidivé. En effet, après avoir détaillé tout l’intérêt particulier qu’il accorde aux conditions d’existence et d’épanouissement du soldat,  le chef de l’Etat a procédé à une visite pour s’enquérir des équipements militaires qu’il a lui-même négociés. Mais, le chef de l’Etat a tout fait pour être montré aux côtés des toutes nouvelles mitrailleuses de l’armée sénégalaise. «Il nous faut sans cesse rester sur nos gardes. C’est le sens des efforts fournis en équipements et réformes organisationnelles que nous continuons d’engager, en cohérence avec le plan stratégique des armées pour l’horizon 2025. Plus que jamais, je suis déterminé à poursuivre ces efforts pour que nos forces de défense et de sécurité continuent de mener leurs missions dans les meilleures conditions d’efficacité», a déclaré le président SALL, déterminé à n’entendre aucune complainte émanant des forces de défense.

Une nouvelle démonstration de Macky SALL après celle d’Islamabad au mois de septembre 2016. En effet, comme si les militaires sénégalais étaient dépassés par les nouveautés, c’est le président SALL qui, accueilli à la base militaire de Nur Khan de la capitale pakistanaise, s’est lui-même chargé de tester les armes. Un exercice que le service de Communication de la Présidence a laissé filtré. Ainsi,  Macky SALL est photographié, une arme au poing, en position de tir.Une image qui avait le tour de la toile, scandalisant tous les Sénégalais épris de paix « Mon Président vient de laisser ses empreintes sur une arme à feu… On me dira que je regarde trop de films », avait ironisé l’ancien ministre de la Culture Amadou Tidiane WONE.

Des complaintes et railleries qui n’ont pas empêché à Macky SALL de récidiver un an plus tard. En visite d’État en Afrique du Sud du 23 au 25 octobre 2017, Macky et son homologue Jacob Zuma avait signés de nombreux accords, dont l’acquisition d’équipements militaires. Macky SALL n’avait certes pas manié une arme, mais il avait bien testé les hélicoptères militaires sud-africains.

Avant tout cela, au début de son magistère, après la panne de l’usine Keur Momar SARR qui avait privé les Dakarois d’eau pendant de longues semaines, Macky SALL avait décidé de se rendre sur place. Non pas en sapeur-pompier mais en militaire. En effet, c’est un Macky SALL en tenue militaire qui était descendu de l’hélicoptère militaire, le visage refrogné et l’air grave.  

Autant de faits et de gestes qui interrogent sur les véritables motivations de Macky SALL. A-t-il, dans sa tendre jeunesse, caressé le rêve de devenir soldat ? Ou alors chercherait-il à apeurer les Sénégalais en vue de faire son forcing en 2019 sans qu’une mouche ne vole ?

WALFNet

Advertisements
SHARE

LEAVE A REPLY