MACKY SALL DANS LE SALOUM ET LE SINE : PROMESSES RESPECTÉES

270

Les axes routiers Fatick – Kaolack ; Dinguiraye – Nioro ; Keur Waly Ndiaye – Passy – Sokone sont réhabilités et adaptés aux normes en la matière. Ils ont été inaugurés durant le week-end dernier par le Président de la république du Sénégal Monsieur Macky Sall. des vieilles doléances des populations viennent ainsi d’être satisfaites.

À Foundiougne le 20 Février 2017 dernier, il a lancé officiellement le démarrage des travaux du grand pont à péage. Ils devront durer trois ans. Finance par Eximbank China à hauteur de 41,6 milliards de dollars US, ce pont sera long de 1290 m et aura une largeur de 11,40m. Ces infrastructures vont grandement contribuer au désenclavement de cette partie du Sénégal traversée par de nombreux cours d’eau et constituée de plusieurs îles. Cette spécificite liée au relief posait aux populations de gros soucis de déplacement et de mobilite lorsqu’elles desiraient se rendre vers les marches pour écouler leurs productions ou quand elles voulaient bénéficier des services sociaux de base de l’Etat.

Ces infrastructures inaugurées par le Chef de l’Etat vont impacter positivement sur la mobilité des biens et des personnes dans ces localités. Elles vont aussi permettre le développement de la pêche, de l’agriculture, du tourisme etc…qui sont les principales activités de production de la zone Ainsi des accidents mortels comme ceux survenus pendant l’évacuation d’urgence de malades vers des hôpitaux plus dotés en matériel et en ressources humaines ou ceux, plus récents, des femmes de Betenti parties en mer chercher des huitres et autres fruits de mer et qui y ont laissées la vie [ , pourraient être réduits ou évités ].

En outre, aux producteurs agricoles du Saloum, Monsieur Macky Sall demandera d’être sages et patients et de ne pas brader leurs productions. Car la campagne arachidiere se poursuit malgré les difficultés et errements du début constatés et rectifiés. Chaque jour entre 600 millions et 800 millions de nos francs y sont injectés. Les Organismes Privés de Stockage et les industriels doivraient respecter les règles du jeu. L’Etat a fourni des semences de qualité, du matériel agricole moderne, de l’engrais. Et la production fut très bonne du fait de tous ces facteurs combines.

Il reste aux industriels de jouer leur partition en faisant de sorte que les produits de nos agriculteurs soient bien transformés chez nous, industrialisés chez nous, commercialisés dans les règles de l’art et finalement consommés ( par choix et non par contrainte ) par nos populations parceque présentant toutes les garanties d’hygiène et de santé. Une autre forme assez révolutionnaire du “consommer local “. Le Chef de l’Etat avait déjà pris les mesures appropriees pour que les taxes sur les graines d’arachides destinées à l’exportation soient levés pour faciliter l’écoulement vers l’etranger du surplus que les besoins de nos industriels et de nos menages ne peuvent pas absorber. Des Pays comme la Chine, le Nigeria …sont demandeurs.

En tout état de cause les promesses faites par Monsieur Macky Sall dans le Sine-Saloum ont été éloquemment respectées. Elles redonnent leurs sens profonds aux conseils des ministres décentralisés qui avaient permis aux decideurs de voir de plus près les réalités et les vrais besoins et attentes des populations afin d’y mieux remédier. Celles-ci lui ont manifeste leurs satisfactions tout le long du trajet de sa visite de travail dans le Sine-Saloum naturel, et leurs maires et autres élus le lui ont chaleureusement exprimée, de vive et intelligible voix. Fruit de la coopération chinoise et des efforts budgétaires de l’état du Sénégal ces infrastructures modernes doivent être bien entretenues afin de les préserver le plus longtemps possible dans l’intérêt des populations présentés et à venir..

FARBA SENGHOR

BUURSIIN

Advertisements

LEAVE A REPLY