OM : Ça coûterait combien de faire signer Pape Ndiaye Souaré ?

15

Ça ne devait pas être sujet à réflexion cet hiver, si tout ne s’était pas mal passé, avec Patrice Evra. Depuis la séparation du joueur et de l’Olympique de Marseille, Rudi Garcia est en manque d’une doublure pour compléter le couloir gauche de la défense, avec Jordan Amavi. Idéalement il voudrait un joueur revanchard, prêt à rendre la confiance, dès lors qu’on la lui donne. A Crystal Palace, Pape Ndiaye Souaré ne l’a pas. Ou plus, déjà avant sa grave accident de la circulation qui l’a tenu plusieurs mois à l’écart des terrains 

Cantonné, au mieux au banc de touche des Eagles, le latéral de 27 ans cherche un nouveau challenge que, selon les informations de France Football, Marseille peut lui offrir. Au service de surcroît de l’entraîneur qui l’a lancé chez les pros, au LOSC. Sans jugement sur la valeur sportive du joueur, financièrement par contre, Pape Souare peut représenter une alternative intéressante pour l’Olympique de Marseille. Combien un transfert dur joueur dès cet hiver pourrait coûter ? On regarde…

Un transfert payant à 5M€ mais une valeur marchande aujourd’hui inférieure

Un prêt de Lille à Reims, puis un transfert payant, proche de 5 millions d’euros à Crystal Palace, en 2015 : ce sont les lignes en transferts sur le CV de l’international sénégalais. En Angleterre, Pape Soauré a d’abord réussi son intégration, mais après une première saison forte, il a perdu en influence et l’accident, sur une route de Londres dont il a été la victime, l’a stoppé net dans son élan. Depuis près de deux ans qu’il ne se nourrit plus que de bribes de jeu, il a perdu en valeur marchande. Elle tourne désormais à 3 ou 4 millions d’euros, mais même moins si Crystal Palace n’en veut plus. Cet hiver, sinon cet été, pour dernière opportunité de le vendre, moyennant une indemnité de transfert. Parce qu’après, le joueur entrera dans sa dernière saison contractuelle, à l’échéance du 30 juin 2019.

Le salaire de Souaré à Crystal Palace est en phase avec le vestiaire de l’OM

Si accord doit être trouvé avec Crystal Palace, pour le salaire, la base des négociations devrait avoisiner les 1,5 millions d’euros la saison. C’est l’équivalent sans les primes, de ce que les Eagles paient pour leur gaucher prolongé en janvier 2016. A l’échelle du vestiaire phocéen, ça rentre dans la moyenne, en sachant que bien souvent les salaires sont bien meilleurs en Premier League qu’en Ligue 1. Pour faire le chemin inverse, les joueurs ont parfois à rogner sur les revenus.

LEAVE A REPLY