Perspectives 2017-2018 : Face à Gouye Gui, Sitteu veut s'ouvrir la porte des « Vip »

8

Des « showmen », Sitteu est l’un des rares à avoir brillamment remporté son combat à l’occasion de la saison dernière. Défait par Sa Thiès en 2016, « le phénomène de Lansar » s’est vite ressaisi en surclassant Zoss, le leader de l’écurie « Door Doraat ». Cette saison, le coéquipier de Ness croisera le fer avec Gouye gui, en pleins doutes. Un nouveau succès serait synonyme d’intégration du cercle prestigieux des « Vip ». 

Sitteu, le « phénomène de Lansar », est l’un des rares « showmen » à n’avoir pas connu de défaite la saison écoulée. Battu à plate couture un an plutôt par Sa Thiès, le poulain de Marx Mbargane n’a pas mis beaucoup de temps pour renouer avec le succès. Pour lui, la traversée du désert n’aura été que de courte durée. A l’inverse de la plupart des « showmen » qui poursuivent leur chute libre, il a réussi un fulgurant retour à l’occasion de la saison dernière en venant à bout de Zoss. Mieux, il administrait un cinglant Ko au chef de file de l’écurie « Door Doraat », au terme d’un combat éclair quoiqu’intense. Une brillante victoire qui a permis au fougueux coéquipier de Tidiane Faye de se replacer dans la course vers la cour des grands. Et qui a débouché en même temps sur le montage de son affiche contre l’autre show-man, Gouye gui, par le promoteur Pape Abdou Fall. Un face-à-face potentiellement sulfureux vu qu’il mettra aux prises deux lutteurs à la fois fougueux et ambitieux. Déterminé à intégrer rapidement le cercle prestigieux des ténors, Sitteu compte signer une deuxième victoire d’affilée afin de prouver qu’il s’est définitivement remis de sa débâcle contre le petit frère de Balla Gaye 2, en 2016. Par ailleurs, un deuxième succès lui permettrait de rassurer davantage ses nombreux supporters qui piaffent d’impatience de le voir entrer dans la cour des grands.

Technique et téméraire, il peut, à coup sûr, tirer son épingle du jeu face au « roi du simpi » qui est souvent trahi par sa fougue. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard s’il lui est affublé le surnom flatteur de « phénomène de l’arène », tant Sitteu dispose d’un talent hors norme. Pour autant, croiser le fer avec Gouye gui n’est jamais chose aisée. Surtout quand ce dernier est en quête de rachat ! Un lion affamé peut faire mal, très mal !  Le poulain de Mor Fadam, qui a perdu quatre de ses cinq dernières affiches, se sait très attendu. Après son retour manqué lors de la saison passée (il a été défait par Boy Niang 2), « le roi du simpi » n’a plus droit à l’erreur. Faute de voir ses derniers espoirs d’entrer dans le cercle restreint des « Vip » fondre comme beurre au soleil, le meilleur ami de Sa Cadior 2 devra à tout prix remporter ce corps-à-corps contre le champion de Thiaroye. Et c’est justement ce pari de Gouye gui de renouer avec le succès qui rendra la tâche plus ardue pour Sitteu. Toujours est-il que l’on s’achemine vers un choc âprement disputé, avec d’un côté, un athlète qui veut montrer qu’il s’est définitivement remis de sa débâcle contre Sa Thiès et de l’autre, le champion de Guédiawaye qui veut sceller son grand retour après une longue période de doutes.

Une nouvelle victoire de Sitteu serait synonyme d’admission dans le cercle restreint des « Vip » ; tandis qu’une contreperformance l’obligerait à repasser l’examen de passage.


LEAVE A REPLY