Pour avoir refusé leur mariage : Diallo Moctar menace de publier des photos de ses actes sexuels avec sa compagne Kardiatou

46

Une affaire de captage frauduleux de données informatiques appartenant à autrui et distribution d’images à caractère pornographique contraire aux bonnes mœurs a été appelée à la barre ce matin. En effet, le couple Kardiatou Diallo et Mouctar Diallo ont lavé leur linge devant la barre du tribunal. Tout a commencé le 21 Avril passé comme le narre la partie civile Kardiatou Diallo.
« Mouctar et moi étions en couple. A un moment donné nous avions des problèmes. Mais auparavant, il m’a dit qu’il est un agent des renseignements généraux en Guinée. Il a gagné ma confiance et je faisais tout pour lui. Lorsqu’on a eu des problèmes, il a envoyé des photos de moi à ma sœur et à un ami. Il m’a menacé de publier les photos sur les réseaux sociaux. Pis, il a déclaré qu’il va dire à ma mère que je sors tout le temps et que je suis de mœurs légères. Il m’a menacé de publier les photos si je renonce à notre mariage. C’est lui qui prenait les photos au moment de nos actes sexuels » a-t-elle expliqué.
Elle ajoute, « Mouctar m’a dit par la suite qu’il est commerçant, mais c’est moi qui le prenais en charge. Il a publié les photos parce que je lui ai réclamé mon argent. Il a accès à mon compte Facebook. C’est moi qui lui ai remis mon code. On s’est connu il y’a plus de 2 ans et notre relation n’a duré qu’un an. Il a pris les photos pour me dire qu’il va me détruire. Il était mon fiancé et ça me surprend de l’entendre dire que c’est moi qui ai renoncé à notre mariage. C’est à son retour de voyage qu’il a pris l’enveloppe qui contenait l’argent alors qu’il était censé prendre ses bagages chez moi » dira-t-elle.
Le prévenu Mouctar Diallo a reconnu les faits qui lui sont reprochés, même s’il accuse sa copine de les lui avoir envoyées.
« Je reconnais les images. On échangeait sur « WhatsApp » et je lui ai dit mon amour et elle m’a demandé de ne pas l’appeler par mon amour. J’ai envoyé une photo à sa sœur et à sa copine. Avant cela, il y’avait une réunion familiale au cours de laquelle nous avons présenté nos excuses. Et, toutes les photos ont été supprimées. J’ai renoncé au mariage parce que j’ai eu des relations intimes avec elle. Elle a pris les photos au moment où nous entretenions des relations intimes. Elle me les a envoyées. C’est lorsqu’elle a menacé de porter plainte contre moi disant que je l’ai violée que j’ai téléchargé les photos. Je n’ai pas besoin d’entrer dans sa boîte pour télécharger lesdites photos. Car les données étaient directement dans ma galerie. On s’envoyait des photos et on faisait des collages», expliquera le prévenu
Sur l’argent que lui réclame son ex-compagne, Mouctar Diallo de laisser entendre qu’elle lui a donné une carte bancaire lors de son voyage à Bamako.
« J’ai eu à faire des retraits mais cela ne fait pas plus de 2 millions 500. J’ai retiré 445 mille FCFA ».
L’avocat de la partie civile a laissé entendre que le mis en cause a commis cet acte pour éviter à la plaignante de rentrer dans ses fonds. « Il a réussi à gagner la confiance de la fille et de toute sa famille. Il amadoue les filles avec le coran. Il faut ordonner son expulsion parce qu’il est dangereux pour les filles de ce pays » dira-t-il avant de demander la somme de 5 millions pour sa cliente pour les préjudices matériel et moral.
Le représentant du parquet a requis un an ferme de prison arguant que le prévenu est d’une audace particulière et que son intention était de nuire à l’image de la victime.
L’avocat de la défense, dans son réquisitoire, a indiqué que la fille a été consentante et veut maintenant se faire passer pour une victime, avant de demander de lui faire une application bienveillante de la loi.
Le juge a finalement condamné Mouctar Diallo a un  an ferme de prison et de payer à la victime deux millions de FCFA en guise de dommages.

DAKARACTU


LEAVE A REPLY