Qui arrêtera El Hadji Diouf, le porte-flambeau de l’épopée de 2002 !!!

242

Pour la première fois dans l’histoire du football Sénégalais que l’équipe des Lions de la Téranga s’était qualifiée à une Coupe du monde en Corée du Sud et au Japon en 2002.L’équipe avait fait une entrée remarquable en gagnant son premier match qui était aussi le match d’ouverture de la Coupe du monde, 1 à 0 contre l’équipe de France alors que celle-ci était championne du monde et d’Europe en titre. Elle avait ensuite fait un match nul contre le Danemark, puis un autre match nul contre l’Uruguay. Qualifiée en huitièmes de finale, l’équipe bat 2 buts à 1 la Suède. Les Lions avaient retrouvé ensuite la Turquie en quarts de finale pour un match très défensif, qui malgré les nombreuses occasions affichera 0 – 0 à la fin du temps réglementaire. Ce sera après 3 minutes de prolongation qu’İlhan Mansız mettra fin au rêve des Sénégalais en marquant un superbe but en or.

Mais depuis 2002, il y a un joueur qui continue de jouer la prolongation de leur succès hors du terrain et on dirait même que cette équipe de football est composée d’un seul joueur.

Et pourtant, la liste des 23 joueurs du regretté sélectionneur Bruno Metsu était composée de Tony Sylva, Omar Diallo, Kalidou Cissokho, Omar Daf, Pape Malick Diop, Alassane Ndour, Aliou Cissé, Lamine Diatta, Ferdinand Coly, Habib Béye, Pape Bouba Diop, Pape Sarr, Khalilou Fadiga, Amdy Faye, Moussa Ndiaye, Salif Diao, Sylvain Ndiaye, Amadou Makhtar Ndiaye, Henri Camara, Amara Traoré, Souleymane Camara, Pape Thiaw et El Hadji Diouf.

Ce dernier est devenu le porte-parole et le porte-flambeau de toute une équipe pour que leur flamme ne s’éteigne jamais.

Presque tous ses membres ont tourné la page de la génération de 2002 en se casant dans d’autres domaines, le cas de Alassane Ndour qui dépose ses marmites un peu partout dans la capitale pour nourrir les plus démunis en est une parfaite illustration.

Est-ce que les autres joueurs ont mandaté El Hadji Diouf pour qu’il parle à leur nom sur l’équipe de 2002 ? Ce qu’il avait fait à Seoul, c’était trop génial, ce pendant, le monde du foot a connu beaucoup de géants comme Abédi Pelé, Jay-Jay Okocha , Rashidi Yékini , Zinedine Zidane, Diego Maradona mais on les attend pas chanter leurs louanges sur tous les toits, ils laissent les gens le faire pour eux. Même, le sélectionneur actuel, Aliou Cissé , malgré qu’il fait parti de la génération de 2002, ne cite jamais son parcours glorieux dans ses discours.

Mais pour El Hadj Diouf, toutes les questions qui lui sont posées doivent nécessairement tourner sur son épopée de 2002.

Parfois El Hadji Diouf se comporte comme un rescapé qui doit rappeler à tout bout de champ la mémoire de son équipage. Le double ballon d’or africain se croit toujours en 2002 alors qu’on est en 2017, il faut que quelqu’un lui rappelle que le passé, on le laisse derrière nous et on se projette vers l’avenir.

Depuis 2002, c’est la première fois qu’on voit les Lions jouer du beau football en mouillant le maillot du début jusqu’à la fin. S’ils ont perdu, ce n’est ni à cause de la fédération ni le coach encore moins l’arbitre et le Sénégal n’était pas la seule équipe performante éliminée dans cette CAN.

Mais El Hadji Diouf tacle tout le temps les dirigeants et la fédération comme s’il détenait les clés du football et on se demande même si son souhait n’est pas une porte d’entrer dans l’équipe nationale : remplacer Aliou Cissé ou devenir son adjoint, qui sait !

S’il persiste à donner des conseils en se basant comme d’habitude sur son épopée de 2002, alors le temps sera venu pour qu’on lui donne les reines de l’équipe nationale enfin de voir s’il amènera la Coupe d’Afrique des Nations au Sénégal car certains en ont vraiment marre de ces critiques.

Par Serigne Babacar Dieng

diengserignebabacar@gmail.com


LEAVE A REPLY