Rester au Sénégal pour battre Gris Bordeaux : L'option de Balla décryptée par les techniciens

5

Le lion de Guédiawaye, Balla Gaye 2, a fait l’option de rester au Sénégal pour préparer son combat contre Gris Bordeaux, prévu le 10 février 2018, divorçant ainsi avec une tradition vieille de sept ans. Des techniciens apprécient cette décision du fils de Double Less.  

Depuis son combat victorieux contre Modou Lô, le 21 mars 2010, Balla Gaye 2 avait habitué le monde de la lutte à voyager, aux Etats unis, pour préparer ses combats. « Quand je reviendrai des Etats-Unis, tu n’auras rien de plus que moi », disait-il d’ailleurs à Tyson, avant leur combat du 31 juillet 2011. Contre Yékini, le 22 avril 2012, il avait déclaré qu’il allait prendre sa force aux USA, se payant même le luxe d’y retourner quelque dix jours avant ledit combat. Un voyage éclair qui avait suscité beaucoup de commentaire dans le milieu de la lutte avec frappe. Balla Gaye 2 et les USA, c’était donc un mariage qui était parti pour durer.

Mais, pour son prochain combat contre Gris Bordeaux, contre toute attente, le lion de Guédiawaye a pris l’option de rester au Sénégal, se privant, pour la première fois depuis sept ans, d’une préparation aux USA. Après deux défaites devant Bombardier (8 juin 2014) et Eumeu Séne (5 avril 2015) et ce qui était communément appelé exil, Balla Gaye 2 est conscient de l’importance de son prochain combat contre Gris Bordeaux. C’est pour cette raison certainement qu’il se tue sur les dunes, escalade les nombreuses marches du Monument de la Renaissance et multiplie les contacts avec des lutteurs, de son écurie ou d’autres écuries. Une option décryptée par le DTN Abdou Badji, le coach de l’équipe nationale de lutte sans frappe, Ambroise Sarr, et l’ancien champion, Mor Fadam.


LEAVE A REPLY