Tortures au Bataclan : le parquet de Paris a bloqué des autopsies

133

Le lendemain des attentats, le procureur François Molins, proche de la mouvance sioniste, a verrouillé et annulé deux tiers des autopsies médico-légales des victimes du Bataclan. La preuve par les sources.

Le 21.06.2018 à 16h58

Le 9 juin, Panamza rapportait les informations suivantes :

MASSACRE AU BATACLAN : QUI A RETENU LES MILITAIRES ?

Vendredi 7 juin, une trentaine de victimes de l’attentat du Bataclan ont annoncé vouloir déposer plainte contre X pour non-assistance à personne en péril.
En cause : la passivité de 8 militaires de la force Sentinelle qui ont été formellement empêchés d’intervenir par un donneur d’ordre non identifié et agissant via le poste de commandement de la préfecture de police de Paris.

 

À l’image, les trois principaux suspects :

* Bernard Cazeneuve, alors ministre de l’Intérieur. Ce membre zélé du clan sioniste (qui rejoint ce weekend le club “terroriste” Bilderberg) avait confié -quelques heures AVANT le carnage- “redouter un attentat qui ferait 130 morts” (le chiffre exact de victimes du 13-Novembre…).

* Michel Cadot, alors préfet de police de Paris (depuis juillet 2015). L’homme -qui participe aux anniversaires d’Israël- a d’ailleurs été mis en cause par le Canard enchaîné du 9 novembre 2016 sur un autre volet. Le motif : il aurait fait obstacle à l’intervention rapide de gendarmes pourtant présents aux abords du Bataclan afin de privilégier les policiers sous son commandement.

* Pierre de Villiers, alors chef d’état-major des armées. Décoré par un groupe de rabbins radicalement engagés pour Israël, il fut l’homme en charge de la force Sentinelle déployée au lendemain des mystérieux attentats de janvier 2015. Aujourd’hui, Pierre de Villers travaille pour le puissant Boston Consulting Group (ancien employeur de Benyamin Netanyahou) dont le représentant français gère les antennes de Paris et Tel Aviv.

À noter : en charge du dépôt de plainte et de son suivi, la principale avocate des victimes -dénommée Samia Maktouf- s’avère être une compagne de route (depuis 1992) de la mouvance sioniste réunie autour du Crif, du B’naï Brith et du clan Rotshchild. Son frère Lotfi Maktouf (célébré par Caroline Fourest) est lui-même un ancien assistant d’Edmond de Rothschild, membre du comité directeur du club “terroriste” Bilderberg.

{SOURCES :
*https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/armee-et-securite/bataclan-les-familles-deposent-une-nouvelle-plainte_2792491.html
*https://www.francetvinfo.fr/faits-divers/terrorisme/attaques-du-13-novembre-a-paris/13-novembre-l-ordre-de-non-intervention-des-militaires-de-l-operation-sentinelle-au-bataclan-est-arrive-du-poste-de-crise_2792095.html
*http://www.panamza.com/050716-bataclan-sentinelle/
*http://www.panamza.com/130-morts
*http://www.panamza.com/laicite-quand-le-general-de-villiers-acceptait-detre-recompense-par-des-rabbins-etrangers/
*https://espritsurcouf.fr/billet_richard_labeviere_general_2s_pierre_de_villiers_se_servir/
*http://www.foxnews.com/transcript/2018/03/11/benjamin-netanyahu-opens-up-about-his-history-with-america.html
*https://www.bcg.com/fr-fr/about/people/experts/gwenhael-le-boulay.aspx
*http://www.panamza.com/08062018-dgse-bilderberg/
*http://www.panamza.com/190216-explosions-vigile-crif/
*https://youtu.be/IbSsYAvqENE}.

Le 15 juin, Panamza publiait le récit édifiant du parent d’une victime du Bataclan mettant gravement en cause les autorités, notamment sur la question des autopsies.

Aujourd’hui, un nouvel élément d’information vient corroborer l’étrange opacité des autorités -notamment le parquet de Paris et la préfecture de police- sur le traitement post-mortem des victimes du Bataclan.

Le 14 novembre 2015, François Molins, procureur (lié à Israël) de la République de Paris, a pris une décision “exceptionnelle” selon…

L’intégralité de cet article est réservée aux abonnés

Lu ici

Advertisements

LEAVE A REPLY