Une ado iranienne arrêtée pour avoir dansé dans sa chambre

43

Une ado iranienne arrêtée pour avoir dansé dans sa chambre

VIDÉO: Maedeh Hojabri, 18 ans, a été interpellée par la police parce qu’elle avait posté des vidéos d’elle dansant sans voile sur son compte Instagram.

Le 6 juillet dernier, une adolescente iranienne de 18 ans, Maedeh Hojabri, a été arrêtée par la police pour avoir publié des « contenus immoraux » sur Instagram. La jeune fille en question, suivie par quelque 60.000 internautes, avait pour habitude de partager des vidéos d’elle en train de danser sans voile dans sa chambre. Or, en Iran, les femmes doivent se couvrir tout le corps, à l’exception du visage et des mains.

Aujourd’hui libérée sous caution, la jeune femme est apparue en pleurs et le visage flouté dans l’émission « Le documentaire du mauvais chemin », diffusée à la télévision iranienne. Elle y a expliqué qu’elle dansait simplement pour le plaisir.

« J’avais des followers et ces vidéos étaient pour eux. Je n’avais pas l’intention d’encourager les autres à faire de même. Je n’ai pas travaillé en équipe, je n’ai reçu aucune formation. Je ne fais que de la gymnastique », a-t-elle déclaré. L’agence Associated Press a précisé que l’on ignorait si ces propos avaient été obtenus sous la contrainte ou non.

Vague de soutien
Si le compte de Maedeh Hojabri a été supprimé suite à son arrestation, de nombreuses Iraniennes ont tenu à lui témoigner leur soutien en publiant elles aussi des vidéos en train de danser, chez elles ou dans la rue, sous les hashtags « Danser pour la liberté » ou encore « Danser n’est pas un crime ».

« Elle a été arrêtée juste parce qu’elle a publié ses vidéos de danse sur Instagram. Si vous êtes une femme en Iran et que vous dansez, chantez ou montrez vos cheveux, vous êtes une criminelle. Si vous voulez profiter de votre vrai vous, vous devez enfreindre les lois tous les jours », a déclaré la journaliste et activiste iranienne Masih Alinejad sur Twitter.

Bannir Instagram?
Suite à cette affaire, la police iranienne a signalé qu’elle avait l’intention de supprimer les comptes similaires à celui de Maedeh Hojabri. La justice envisage quant à elle de bloquer totalement l’accès au site.

L’Iran bloque déjà d’autres réseaux sociaux comme Facebook, Twitter, Youtube, ainsi que le service de messagerie Telegram. Des millions d’Iraniens continuent cependant à utiliser ces sites grâce à des VPN et des proxy.

7sur7

Cet article Une ado iranienne arrêtée pour avoir dansé dans sa chambre est apparu en premier sur Senepeople.

Advertisements

LEAVE A REPLY