Wari porte l”affaire tigo” devant la cour internationale d’arbitrage

18

 Le groupe sénégalais Wari, spécialisé dans le transfert d’argent, annonce avoir porté devant la Cour internationale d’arbitrage de Paris, l’affaire l’opposant à Millicom et qui porte sur la cession de l’opérateur téléphonique Tigo, filiale du groupe luxembourgeois des télécommunications, a-t-on appris vendredi de sources médiatiques.

“Wari annonce avoir déposé deux demandes auprès de la Cour internationale d’arbitrage contre le groupe Millicom et contre les sociétés de Xavier Niel et Hassanein Hiridjee”, annonce le site Internet de l’hebdomadaire panafricain Jeune Afrique, citant l’agence de communication du groupe sénégalais.

Selon cette source, Wari a annoncé avoir déposé “le 3 novembre deux demandes d’arbitrage auprès de la Cour internationale de la Chambre de commerce internationale de Paris, dans le cadre de l’affaire qui l’oppose à l’opérateur luxembourgeois Millicom”.

Si “l’objet, l’intitulé et le contenu précis” des recours déposés ne sont pas préposés, il est signalé que l’un concerne le groupe Millicom, tandis que le second vise NJJ Capital, la société de Xavier Niel, et Sofima Ltee, d’Hassanein Hiridjee.

Jeune Afrique rappelle que ces recours “constituent le dernier épisode en date dans la guerre – par communiqués interposés – qui oppose les deux sociétés depuis fin juillet, lorsque Millicom a annoncé l’annulation du contrat de vente de Tigo Sénégal, conclu le 7 février avec Wari, moyennant 129 millions de dollars”.

L’opérateur luxembourgeois annonçait alors avoir en outre cédé Tigo à un consortium contrôlé par Yerim Sow, Xavier Niel et la famille Hiridjee.

Le groupe Wari, de son côté, dénonçait une rupture unilatérale de contrat, ajoutant dit rejeter “catégoriquement” la décision de Millicom de ne plus lui céder sa filiale Tigo, du moment qu’il avait respecté “tous ses engagements” dans le cadre de l’acquisition du deuxième opérateur de téléphonie sénégalais.

( Source: APS)


LEAVE A REPLY