POLÉMIQUE SUR KHADIM BÂ LOCAFRIQUE

le concerné a été inculpé au même titre que son frère, ses sœurs et sa mère… détruit la thèse de diffusion de fausses informations et… annonce sa plainte pour diffamation ( DOC)

POLÉMIQUE SUR KHADIM BÂ LOCAFRIQUE
Dans l’article publié par Dakaractu le jeudi 1er août 2019, il y était fait mention d’informations selon lesquelles Khadim Bâ avait récupéré des chèques de ” Carrefour Automobile ” pour les déposer dans un compte dont lui seul avait le contrôle et qui n’était pas celui de l’entreprise réputée appartenir à son père. Ces chèques étaient numériquement de 5 et de 3 milliards et relevaient respectivement d’un prêt contracté au niveau d’une banque de la place et d’un contrat de livraison de véhicules scellé avec la Présidence de la République.  

Dans les documents en question et qui font état des chèques provenant de la Présidence de la République dans le cadre des véhicules à fournir par ” Carrefour Automobile ”, il est possible de noter les émissions suivantes : Un chèque du trésor public n° 0338569 d’un montant de 1.462.120.000 francs, d’ autres de la banque CNCAS numérotés 0018806 , 0018826  de montants respectifs de deux demi milliards et de 592 millions de francs Cfa. Il existe un quatrième chèque de 500 millions. Ce qui fait que le cumul des émissions est de 3.054.120.000 francs. (Voir Documents) 

Dakaractu faisait aussi mention d’une décision de justice qui affirmait clairement que Khadim Bâ, son frère, ses sœurs et sa mère étaient inculpés par le juge et qu’ils ne pouvaient plus jouir des actions qui sont réputées leur avoir ont été cédées.(Voir Document

Une publication qui a eu le don d’énerver Khadim Bâ et ses ouailles. Ces derniers ont, d’ailleurs,  subitement pondu un communiqué mensonger sur Dakaractu et menacé de porter plainte pour diffamation. Menace mise d’ailleurs à exécution, selon nos informations.

Pour que nul n’en ignore, Dakaractu a choisi ( la mort dans l’âme) de publier une partie des documents afférents à ces histoires avant de se réserver lui aussi le droit de déposer une plainte pour diffamation et fausses accusations perpétrés contre le site par Khadim Bâ.

Ce qu’il urge de mentionner, c’est que par rapport à la décision de justice rendue, en question,   dans ” l’Affaire Amadou Bâ c/ Khadim Bâ et autres ” qui a provoqué la  ”Décision de la  Chambre d’Accusation no 194 du 25/07/2019 ”, c’est que le juge a été,  plus loin que nous. En effet, en plus  d’infirmer ” l’ordonnance Entreprise ”, il a confirmé l’inculpation de Khadim Bâ ainsi que plusieurs membres de sa famille.  La décision dira clairement ce qui suit : 

”  La Chambre d’Accusation-  Statuant à nouveau, dit  que les actions prétendument cédées à  Khadim Bâ,  Alioune Badara Bâ,  Oumy Guèye,  Ndèye Khady Bâ,  Fatou Kiné Bâ à la faveur du protocole du 25/11/2016  ne sont productives d’effets quelconques et avec toutes les conséquences de droit interdit provisoirement aux inculpés  toute utilisation ou aliénation de ses actions. ”

En d’autres termes, Khadim Bâ et ses co-inculpés ont été interdits provisoirement de jouir des retombées issues des actions qui sont considérées n’avoir jamais échu entre les mains des membres de la famille Bâ.

À la lumière de ce document, Amadou Bâ devrait, de nouveau, entrer en possession de l’essentiel de son patrimoine au détriment de son épouse et de ses enfants .

Dakaractu n’exclut pas de revenir sur cette affaire avec d’autres révélations

Avec Setal.net, le meilleur reste à venir

Leave a Reply