Contribution – Maintenir intacte l’image de marque de « Borom Gouye Mbind »!

458

C’est avec beaucoup de tristesse que j’ai lu la réaction de Mame Cheikh, petit-frère de Bass Khadim Awa Ba. Une réplique creuse, d’une ivresse  haineuse pondue  à la suite de la sortie de Serigne Ahma Mbacké Ibn Serigne Moustapha Abdou Aziz Bara, fustigeant le folklore et le manque de sérieux constatés dans l’organisation de la traditionnelle «Journée Culturelle Cheikh Mouhamadou Lamine Bara Mbacké Ibn Serigne Touba Khadimou Rassoul». Nous embouchons la même trompette que lui pour dire que la tenue de cette manifestation est guidée par des intérêts bassement matériels. Au lieu de faire de cette journée une opportunité pour visiter la vie bien remplie et l’immense œuvre de cet illustre fils du Fondateur du Mouridisme, ces  frères en font un véritable fonds de commerce. La preuve, la somme colossale récoltée des parrainages, des talibés et autres participations des bonnes volontés sert d’argent de poche de son maître d’œuvre, Bass Khadim Awa Ba et ceux qui l’obéissent au doigt et à l’œil  pour avoir leur part du gâteau annuel. Aujourd’hui, l’écrasante majorité des disciples de Serigne Bara Mbacké Khadimou Rassoul trouvent à redire sur l’organisation de cette journée devenue a-religieuse !

La Communauté mouride vient d’être  frappée par le deuil avec le rappel à Dieu d’un illustre fils de Serigne Bara Mbacké. Alors qu’on n’a pas sécher nos larmes pour pleurer Serigne Modou Aicha Ibn Serigne Bara, Bass Khadim Awa Ba et son club restent obnubilés par le bénéficié qui sera tiré  de son «gala» annuel. Au lieu de se rendre à Touba compatir à cette douleur, ils s’emploient à distribuer des cartes d’invitation, faire le tour des bureaux pour des espèces sonnantes et trébuchantes.

Cette année, on est à la 12ème Edition de la « Journée Culturelle Serigne Bara Mbacké » mais, nous sommes tristes et inquiets du bilan fait des éditions précédentes.  Et nous sommes en droit de se poser les questions suivantes : que sert vraiment l’argent tiré traditionnellement  de cet événement ? A-t-on vu Bass Khadim Awa Ba financé un quelconque établissement islamique ou «Daara» ? Organise –t-il des secours pour les démunis ? En donne-t-il des «adyas» au Khalife de Serigne Bara, par ailleurs, Khalife Général des Mourides Serigne Cheikh Sidy Moukhtar Mbacké  (Yala Nafi Yag Té Wéer ! Amen !!!) ? En donne-t-il   à ses frères ou sœurs ?

Nous tenons à dire et à soutenir que toute la masse d’argent obtenue  ne sert, comme l’a si bien souligné Serigne Ahma,  ni l’Islam ni Serigne Touba encore moins Serigne Bara Mbacké Khadimou Rassoul. L’organisateur principal de cet événement n’est pas un modèle à suivre. Qui l’a vu retourné à la terre lors de l’appel du khalife Général contrairement à Serigne Ahma Moustapha Abdou Aziz Bara ? Qui l’a vu tenir un « Daara» et d’adonner à l’enseignement du  Saint Coran  comme l’a prodigué le Cheikh Ahmadou Bamba ? Qu’on se dise la vérité : on ne peut nous tromper  tout le temps ! Mainteonons intacte l’image de « Borom Gouye Mbind ».

*Un talibé mouride

LEAVE A REPLY