Une activiste plaide pour la création de centres de diagnostic du cancer à l’intérieur du pays

1057

cancer-du-sein

Foundiougne, 25 oct (APS) – Le gouvernement sénégalais doit créer des centres de diagnostic du cancer dans les régions de l’intérieur du pays, afin de permettre aux populations de suivre leur traitement sur place, a plaidé samedi à Foundiougne Mame Diarra Guèye Kébé, présidente de l’association “Cancer du sein Sénégal” (ACS2).

’’Nous demandons au gouvernement d’ouvrir des centres de
diagnostic du cancer à l’intérieur du Sénégal et de former des médecins’’, a-t-elle dit au cours d‘une campagne de dépistage,
d’offre de mammographie et de sensibilisation de la population de
Foundiougne sur le cancer du sein.


Cette activité organisée en partenariat avec les autorités locales entre dans le cadre de la campagne ‘’Octobre rose’’, une campagne de sensibilisation sur le cancer à travers le monde entier.


‘’Aujourd’hui, si vous allez à l’institut Curie
de l’hôpital Le Dantec de Dakar, qui est l’institut de référence sur le cancer, vous avez huit ontologues, deux chimiothérapeutes, deux radiothérapeutes, c’est très peu pour tout le Sénégal’’, a-t-elle déploré.


‘’C’est difficile pour un patient de quitter Fimela, Soum et
autres localités des îles du Saloum et se rendre à Dakar pour suivre son traitement. Je pense que nous pouvons faire mieux en créant des centres à l’intérieur du Sénégal’’, a-t-elle ajouté.

Elle déplore ‘’la cherté et le manque de prise en charge de la maladie’’. Selon elle, ’’les produits sont très chers, les anti-cancereux sont très chers et ce n’est pas à la portée du Sénégalais moyen’’.


Elle estime que ‘’le cancer du sein est le parent pauvre de la santé’’. “C’est pour cette raison que nous lançons un cri du cœur au président de la République, Macky Sall, et au Professeur Awa Marie Coll Seck, ministre de la Santé et de l’Action sociale’’, pour qu’ils fassent quelque chose pour une meilleure prise en charge des malades, a-t-elle indiqué.


L’association “Cancer du sein Sénégal” (ACS2) est le fruit de la
volonté d’anciennes malades du cancer du sein, de parents et de sympathisants.


Elle a pour but de participer aux campagnes de sensibilisation et de dépistage mais aussi de soutenir moralement et sychologiquement les malades du cancer du sein.

LEAVE A REPLY