Conseil des ministres : Fatick prêt pour l’hébergement et la mobilisation

951

 

La ville de Fatick, qui abritera le Conseil des ministres décentralisés du 21 au 23 juillet prochain, pourra ‘’parfaitement assurer le défi lié à l’hébergement des membres du gouvernement et celui de la mobilisation ‘’dans l’unité’’ pour accueillir le chef de l’Etat, ‘’un fils du terroir’’, a dit, mardi à Dakar, son maire Matar Ba.

‘’Fatick est prêt pour accueillir le Conseil des ministres décentralisé. Sur le plan de l’hébergement, toutes les dispositions sont prises pour loger l’ensemble des membres du gouvernement. Les réceptifs sont suffisants, il n’y aura pas de navette pour passer la nuit ailleurs’’, a assuré Matar Ba, qui faisait le point de l’état des préparatifs à des journalistes.

‘’Nous avons un hôtel municipal qui s’appelle Malango Beach qui compte 36 chambres et une piscine, sans compter d’autres sites comme le CEDAF ou des auberges très au point pour loger tous les officiels’’, a expliqué M. Ba, par ailleurs ministre des Sports.
Concernant l’électricité qui ferait défaut à l’hôtel municipal, Matar Ba assure que ‘’Fatick est la ville la plus éclairée du Sénégal’’. ‘’Il n’y a pas de problèmes liés à l’hébergement. L’électricité est un problème mineur qui est pris en charge dans le dispositif mis en place’’, a minimisé le maire de Fatick.
Evoquant la mobilisation, il a fait état de plusieurs réunions d’harmonisation entre les responsables politiques pour accueillir Macky Sall et le gouvernement dans l’unité.
‘’Nous ne sommes pas en campagne électorale, Il n’y a pas de place pour des tirs groupés ou pour faire de la politique politicienne. Nous devons tous nous sentir concernés par cet évènement important pour le devenir de notre localité’’, a-t-il dit avant d’insister sur le ‘’cachet particulier’’ du conseil des ministres.
‘’Ce n’est pas comme les autres conseils des ministres décentralisés. Macky Sall est le maire honoraire de la ville, il est le fils du terroir. Il connaît individuellement plusieurs personnes et les populations doivent se sentir concernés pour l’accueillir. C’est vraiment particulier’’, a souligné Matar Ba.

MTN/SD/ASG

LEAVE A REPLY