A chaque insulaire son gilet de sauvetage

947

Foundiougne, le 20 décembre 2019. La deuxième phase pour la relance de l’unité de production d’un gilet de sauvetage entièrement fabriqué à Mbam-Log (Sénégal) par l’Association Populaire des Volontaires pour la Réhabilitation et la Conservation de l’Environnement (ASPOVRECE) avec l’appui de l’Organisation Non Gouvernementale française, Voile Sans Frontière (VSF) a démarré. En effet, Messieurs Bernard MINVIELLE, Spécialiste en gestion des entreprises/nautisme et Etienne FELLER, expert en sécurité sont revenus en mission, du 30 novembre 2019 au 3 décembre 2019 pour la remise à niveau de l’atelier de fabrication, la réparation, l’achat de machines à coudre et la mise en place d’un fond de roulement.

Alors qu’Etienne FELLER confectionnait des prototypes à Mbam, en compagnie des tailleurs d’ASPOVRECE, Bernard MINVIELLE, quant à lui avec Diégane DIOUF et Alioune LOUM respectivement Président et Conseiller en communication d’ASPOVRECE rencontraient des autorités locales. A Foundiougne, Monsieur Ousseynou WADE, Chef du Service Départemental des Pêches et à Fatick, Monsieur Ibrahima LO, Inspecteur Régional des Pêches. Les échanges ont porté sur la phase en cours du projet et la dernière qui sera consacrée à la production, la distribution, la communication et la prévention en mer. Un accent particulier a été mis sur le partenariat, les besoins croissant en gilets de sauvetage non seulement pour le seul Delta du Saloum mais pour d’autres régions du Sénégal notamment la Casamance, Saint Louis, Matam, Thiès ainsi que pour la République sœur de Gambie. Des partenaires potentiels basés à Dakar, invités par Bernard MINVIELLE sont venus à Mbam où ils ont visité les lieux et trouvé sur place et à l’œuvre Etienne et les tailleurs Abdoulaye BAKHOUM, Assane DIOUF, Mamadou Lamine LOUM et Babou NDIAYE.

Les gilets confectionnés ont été testés, à Foundiougne, sur le Bras de mer Saloum, en situation réelle avec des pirogues. Tests réussis en présence de Monsieur Ousseynou WADE. Une spécificité de Mbam, selon Bernard MINVIELLE, c’est d’avoir pensé et fabriqué des gilets pour enfants. Ce choix s’explique, selon Bernard par une remarque que lors des passages des pirogues ce sont seulement les hommes et les femmes qui portent des gilets. « Il faut travailler pour une population réceptive au port du gilet» a ajouté l’expert de VSF pour qui : « Cela va aider à instaurer une culture du port du gilet et à la longue ce sera un réflexe au niveau des familles  de se déplacer avec ; l’idéal étant d’arriver pour les insulaires à : une femme son gilet, un homme son gilet, et un enfant son gilet ».

La mission s’est terminée à Dakar avec une promesse que les autorités compétentes Sénégalaises vont homologuer les produits de Mbam. Il s’agit d’un gilet adulte de 120N (Newton), d’une brassière adulte de 120 N et d’une brassière enfant de 100N. Le budget de ladite phase est estimé à 14.000 Euros soit 9 millions de FCFA. L’ASPOVRECE, avant l’arrivée de la mission de VSF a réfectionné les lieux et les machines. Elle continue la sensibilisation pour que des fils du Lôg participent activement au projet.

Alioune LOUM, ndouckou@gmail.com

Leave a Reply