Le maire de Dahra lance la campagne pour un «OUI» massif dans la commune

485

DSC_0045Pour une victoire écrasante du « Oui » au soir du 20 mars prochain, le maire de Dahra (en costume cravate sur cette photo) a déjà pris les devants. A cet effet, Momar Ndiaye n’a pas mis assez de temps pour commencer une campagne de sensibilisation au sein de sa Commune pour faire voter massivement « Oui » comme le souhaite le Président de la République. Du porte-à-porte et des visites de proximité ont rythmé la journée des apéristes.

Le premier magistrat de la ville a été reçu d’abord par les notables de Angle Peul où 50 d’entre eux ont promis de voter « Oui » le 20 mars prochain. Ensuite, la délégation a fait un saut à Nguenenène (quartier populeux de Dahra), où les femmes ont déroulé le tapis rouge à Momar Ndiaye. En effet, une cellule de 50 femmes acquises à sa cause a promis de battre campagne pour une victoire écrasante du « Oui ».

Les femmes, par la voix de leur responsable Aby Ba alias Awa Ba, ont égrené un chapelet de doléances. Elles réclament des financements pour développer des activités génératrices de revenus, l’extension du réseau électrique à leur quartier, l’électrification des cimetières, l’ouverture du poste de santé, et le bitumage de la piste latéritique qui relie Dahra à Mbeuleukhé, entre autres.

Pour grossir les rangs des marron-beige, les apéristes ont fait rallier la responsable des femmes du parti Reewmi au quartier Angle Islam. Awa Mboyo Ba, qui a pris l’engagement de déposer ses baluchons à l’APR, a promis d’en faire faire autant aux femmes de la cellule qu’elle dirigeait.

De l’avis de Awa Mboyo Ba « les réalisations du ministre de l’Industrie et des Mines Aly Ngouille Ndiaye sont visibles et sa volonté de faire du Djolof un terroir prospère », l’ont poussée à rallier l’Alliance pour la République. Elle ajoute : « je n’ai aucun différend avec les responsables du Reewmi ».

Prenant la parole, l’édile de la ville Momar Ndiaye, accompagné par son équipe de campagne, dit avoir pris bonne note des préoccupations des populations, non sans rappeler qu’elles sont inscrites dans le budget 2016.

De l’avis du maire, « le ministre de l’Industrie et des Mines a déjà reçu la délégation de CARITAS pour la matérialisation des promesses tenues par le ministre en charge de l’Hydraulique, Mansour Faye, lors de l’inauguration du château d’eau. A propos de l’extension du réseau d’eau potable dans le département de Linguère d’un linéaire de 81 km, Dahra en a obtenu 14 km pour un montant de 45 millions de francs cfa ». Il ajoute : «12 bornes fontaines seront installées sur fonds propres et 150 branchements sociaux réalisés dans les quartiers nouveaux pour atténuer la soif des populations».

Selon nos sources généralement bien informées, une rencontre autour du problème de l’eau dans le département de Linguère se tiendra, le samedi 27 février à Barkédji, entre le directeur de l’OFOR (Office des Forages ruraux) Lansana Gani Sakho, et les maires des différentes Collectivités locales pour la présentation du nouveau programme en eau.

Moustapha Ndiaye (correspondant Actusen.com à Linguère)

LEAVE A REPLY