L’ONFP compte former des jeunes aux métiers portuaires

1457

port_13

L’Office national de la formation professionnelle (ONFP) compte former des jeunes de la région de Fatick aux métiers portuaires afin de faciliter leur insertion dans les entreprises qui exploitent le port de Dakhonga (Foundiougne), a indiqué jeudi à Fatick, son directeur de l’ingénierie et des opérations de formation ; Ousmane Sène.
’’L’exploitation du port est assez imminente donc vous comprenez l’urgence à mettre sur pied ces formations afin que les jeunes puissent être qualifiés et leur permettre d’avoir toutes les possibilités de travailler au niveau des entreprises qui exploitent le port’’, a-t-il dit au cours d’un point de presse.
Selon lui, ‘’le rôle de l’ONFP c’est d’assurer une formation qualifiante des jeunes qui seront retenus mais l’insertion et le recrutement en tant que tel sont du domaine des entreprises’’.
’’Avec l’ANAM, nous avons identifié cinq métiers qui pourraient intéresser les entreprises qui vont exploiter le port. Il s’agit des métiers d’assistant transit, de lamaneur, d’agent de sécurité portuaire, de conducteur d’engins et de manutentionnaire portuaire’’, a expliqué directeur de l’ingénierie et des opérations de formation de l’ONFP.
’’Nous sommes actuellement dans l’élaboration de référentiels de compétences sur ces métiers pour nous permettre de savoir ce que comporte comme compétence chacun de ces métiers (…) qui va être le soubassement même des formations que nous envisageons de faire pour les jeunes’’, a-t-il précisé.
’’La commission mise sur pied au niveau de l’inspection du travail de Fatick a enregistré 3053 demandes de formation. On va identifier des critères d’entrée à la formation et ce travail va permettre de sélectionner les jeunes qui vont être formés dans les cinq métiers’’, a souligné M. Sène.
FD/OID

Leave a Reply