Du PROSAF au PRS, l’Eglise Luthérienne du Sénégal s’engage

115

Foundiougne, 8 décembre 2022. Selon nombre d’intervenants, il leurs sera très difficile d’oublier de sitôt le PROSAF : Programme pour la Sécurité Alimentaire dans le Département de Foundiougne. Tellement ce programme les a marqués. « Rassurez-vous » a déclaré Pasteur Latyr DIOUF, Chef de l’Eglise Luthérienne du Sénégal (ELS) basée à Fatick. Selon le Pasteur DIOUF, le Programme de Résilience et Moyens de Subsistance communément appelé PRS qui a démarré en janvier 2022 est un programme de renforcement et de capitalisation des acquis du PROSAF. Il va élargir ses interventions jusqu’en 2025 et va ainsi continuer à accompagner les populations dans les anciennes zones d’intervention du PROSAF que sont les Communes de Soum, de Mbam, de Djilor et de Foundiougne. Pasteur Latyr DIOUF intervenait ainsi, lors de la cérémonie officielle d’ouverture de la journée « Portes Ouvertes » sur le Département du Développement Communautaire (DDC) de l’ELS, le 8 décembre 2022, à Foundiougne. A quelques encablures du Pont Nelson Mandel qui enjambe majestueusement le Bras de mer Saloum dont la brise a tout au long de la manifestation adoucit le climat riche en couleur et parfois électrique au son des calebasses et autres tams-tams.

La journée a été déclarée ouverte par le Préfet du Département de Foundiougne, Monsieur Ousseynou MBAYE, en présence de nombreuses autorités religieuses et coutumières dont le Pasteur Latyr DIOUF, le Sous-Préfet de l’Arrondissement de Djilor, des représentants du Maire de la Commune et du Conseil Départemental et de l’Imam Ratib de la Grande Mosquée de Foundiougne.

A la suite du Pasteur DIOUF qui a magnifié les excellentes relations entre son Eglise et l’Administration à tous les niveaux du Sénégal, Monsieur Ngor NDOUR, Chef du DDC a présenté son département qui travaille aux côtés de ceux de l’Action Sociale (DAS), de la Formation et de la Théologie (DFT). Selon Monsieur NDOUR, le DDC gère toutes les activités liées au développement des populations se trouvant dans et en dehors même des chefs-lieux des paroisses de l’ELS. C’est ainsi que plusieurs projets ont vu le jour pour contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations dans différent domaines allant de l’alphabétisation à la formation pour le renforcement des capacités en passant par l’enseignement communautaire de base, le préscolaire, l’hydraulique, la santé préventive, la protection de l’environnement, la micro-finance, l’agriculture et l’élevage. Pour compléter Monsieur NDOUR, des responsables de projets sont venus présenter les résultats et autres acquis. D’abord le Programme d’Education en Langues Nationales (PELAN) qui, de 2018 à 2022 a atteint un taux d’appréciation satisfaisant de 88 %. Pour illustrer, il a cité le domaine de l’Alphabétisation où, depuis 30 ans, des adultes ainsi que de jeunes volontaires qui n’ont pas été à l’école ont atteint l’université, des enfants de 3 à 6 ans, dans 21 Cases des tout-Petits apprennent le Wolof, le Sérère et le Pular, des manuels ont été adaptés pour les enfants cités plus haut et traduits en langues nationales, des livres comme la Bible ont été traduits en Sérère et un dictionnaire Sérère de 25.000 mots a été confectionné. Un résultat qui, a ajouté Ngor NDOUR, a poussé l’Eglise Luthérienne du Sénégal à lancer le Programme d’Education en Langue du Foyer (PELF), 2022-2025, intervenant dans l’enseignement préscolaire en Sérère et l’alphabétisation fonctionnelle en Poular dans les Régions de Fatick, Kaolack, Saint Louis et Tambacounda. Ensuite le Programme de Résilience et Moyens de Subsistance (PRS), 2022-2025, un programme de renforcement et de capitalisation des acquis du PROSAF. Il va non seulement continuer à accompagner les anciennes zones d’intervention du PROSAF que sont les Communes de Soum, Mbam, Djilor et Foundiougne mais se projeter dans les Communes de Diossong, Région de Fatick et Dialakoto, Région de Tambacounda. Le PRS va s’attaquer entre autres à la vulnérabilité des ménages, le désavantage des personnes vulnérables (femmes et personnes vivant avec un handicap), l’avancée des terres salées et l’insalubrité. Le fonçage de puits, les pépinières communautaires, les jardins-Ecoles, le programme « une maison, un arbre » qui a permis d’octroyer à 450 familles des plans vont continuer.

« Vous intervenez là où l’Etat vous attend» a déclaré, le Préfet Ousseynou MBAYE qui, pour conclure, a mis l’accent sur les élogieux témoignages des bénéficiaires des différents programmes. « L’Etat est prêt à vous accompagner encore pour plus de progrès dans vos activités », a ajouté, le préfet du Département de Foundiougne.

L’Eglise Luthérienne du Sénégal est une association religieuse, évangélique, à but non lucratif et apolitique reconnue par l’Etat du Sénégal en 1987. Elle est l’action de missionnaires Finlandais arrivés au Sénégal en 1974 et est composée par 13 paroisses et de lieux d’évangélisation dans les régions de Dakar, Fatick, Kaolack, Louga, Saint louis, Tambacounda et Thiès.

Alioune LOUM,

fadoum.com

 

Leave a Reply