Immixtions de l’Exécutif dans le fonctionnement de l’appareil judiciaire, sorties maladroites des Pouvoirs politiques, indifférence du Garde des Sceaux, etc…: les magistrats s’électrifient de nervosité

552

UMSRéuni, mardi dernier, le bureau exécutif de l’Union des Magistrats du Sénégal (UMS) a installé  le bureau du Comité de Ressort de Dakar. A l’issue duquel, une résolution a été adoptée, nous apprend un communiqué parvenu à la Rédaction de Actusen.com.

Le constat fait par les magistrats concerne, entre autres, les immixtions intempestives du Pouvoir exécutif dans le fonctionnement de l’appareil judiciaire, les sorties maladroites des Pouvoirs publics à l’égard de décisions de justice rendues dont  la dernière en date est celle de la Cour Suprême dans l’affaire des élèves-maîtres.

Le bureau exécutif de l’UMS s’offusque également de l’indifférence du Ministre de la Justice, Garde des Sceaux à l’égard de la Magistrature et des nombreuses affectations de collègues, sans justification objective , dues au  dysfonctionnement du Conseil supérieur de la Magistrature.

Selon toujours le communiqué, le retard entretenu dans l’adoption des  textes régissant la Magistrature fait partie des points qui ont été abordés lors de cette réunion du Comité de ressort de Dakar. Qui note, sans faille, les difficiles conditions de travail des magistrats, tant à Dakar qu’à l’intérieur du pays sans oublier, le manque  criant d’effectifs dans la quasi-totalité des juridictions.

Les magistrats condamnent ainsi, d’après le communiqué, l’indifférence totale de la Chancellerie, face aux accusations non fondées tendant à jeter le discrédit sur la justice. «Considérant le peu d’intérêt manifesté par les Pouvoirs publics à l’endroit du Centre de Formation judiciaire, le Bureau exécutif de l’Union des Magistrats Sénégalais apporte son soutien sans faille  au Comité de ressort de Dakar et à l’ensemble des magistrats», lit-on à nouveau dans le communiqué.

Qui ajoute que l’UMS dénonce la démarche solitaire du Garde de Sceaux dans son  initiative d’organiser des Assises de la justice, sans concertation préalable avec les magistrats, tout en réaffirmant sa détermination au renforcement de  l’indépendance de la justice et à la lutte contre la corruption dans toutes ses formes.

Actusen.com

LEAVE A REPLY