3 questions à Aly Saleh Diop, Coordonnateur départemental du Reewmi : «Le Conseil constitutionnel n’a rien décidé. Il a émis un avis et le Président de la République a pris la décision de se renier, de trahir»

1852

  téléchargementDans un entretien accordé à Actusen.com, le Coordonnateur départemental de Linguère de Reewmi, Aly Saleh Diop, est revenu sur ce qu’il qualifie de «reniement» de Macky Sall,  la date du référendum prévue le 20 mars prochain. Entre autres sujets, il s’est prononcé sur la vie du Parti d’Idrissa Seck dans le Djolof.

Actusen.com : Macky Sall a opté pour le septennat. Qu’est-ce-que cela vous inspire ?

Aly Saleh Diop : Le Conseil constitutionnel n’a rien décidé. Il a émis un avis et le Président de la République a pris la décision de se renier, de trahir par conséquent. Rappelez-vous que dans l’entre deux -tours, le candidat Macky  Sall, quand il s’est agi d’aller  rencontrer certains responsables politiques, avait pris la décision, s’il était une fois  élu, de ramener le mandat présidentiel de sept à cinq ans.

Et je pense qu’effectivement, cette affirmation a été relayée sur les ondes de différentes radios au point que certains militants ont rallié, au second tour, le vote du Président Macky Sall, en espérant qu’il allait respecter sa parole. Dieu a fait qu’il a été élu Président de la République. Par la suite, dans différents  foras aux Etats Unis, en France, aux Nations-unies, ici , il a réitéré  plusieurs fois son engagement de réduire son mandat.

Je pense que si, aujourd’hui, il a attendu pratiquement  trois ans, après pour pouvoir s’adonner à l’exercice qui consiste à matérialiser ce vœu là, les populations, de façon générale, avaient émis un doute par rapport à cet engagement. Au total, ce qu’on constate c’est qu’il s’est rénié. Et C’est dommage pour lui et pour et pour le Sénégal. Il a raté cette aura.

Il devait respecter sa parole pour permettre  au Sénégal de faire encore un bon dans le concert des Nations africaines en matière de démocratie. Malheureusement, il a raté ce grand rendez-vous. Un  Président de la République  a l’obligation d’encadrer la morale ; malheureusement, quand vous regardez les réseaux sociaux, on constate que Macky Sall est à la risée des internautes.

Actusen.com : La date du référendum est fixée le 20 mars prochain, comment comptez-vous participer à ces joutes électorales ?

A. S. Diop : Le département de Linguère s’associe à l’ensemble des compatriotes du Sénégal pour, en tout cas, fustiger cette attitude qui n’honore pas le Président de la République et le Sénégal. Cette date a été fixée dans la précipitation. Nous avions, depuis longtemps, dit au Président d’engager des discussions avec  l’opposition, la société civile et  l’ensemble du peuple sénégalais par rapport à la révision constitutionnelle.

Il fait tout dans la précipitation, c’est ce  qu’il avait fait avec l’Acte 3 de la décentralisation et qui nous vaut ces impairs. Il n’y a pas lieu de tenir ce référendum, dans un délai aussi court pour ne pas permettre aux Sénégalais de faire leur choix.

Actusen.com: Comment se porte le parti Reewmi au Djolof ?

A. S. Diop: Nous avons fait  une tournée dans le département de Linguère et; en particulier; dans la commune de Dahra et de Mboula. Alors, j’ai le grand plaisir d’annoncer que cette tournée a été fructueuse, dans la mesure où nous avons d’une part réveillé les cellules dormantes du Rewmi, dans ces deux localités. Et de l’autre, cela nous a  également donné  l’occasion d’enregistrer des ralliements  et la preuve est ainsi faite avec Maodo Mbengue et Sandièmé Ndiaye de la Ligue démocratique, respectivement chef religieux à Mboula et ex-responsable de la Ld.

Nous souhaitons que leur venue puisse faire tâche d’huile et permettre à notre Parti de s’agrandir davantage . Nous avons été à la rencontre des militants et des responsables. Nous avons fait une vingtaine de visites domiciliaires, pour  engager la bataille de la massification. Nous avons aussi tenu une réunion des jeunes, pour préparer la venue du camarade secrétaire national,  Thierno Bocoum, dans le département de Linguère. Nous avons mis en place un Comité  provisoire, qui va tenir une réunion, le 5 mars, qui regroupera l’ensemble des jeunes du département.

Actusen.com

Leave a Reply